L’église de Saint-Mathias est l’une des plus vieilles église d’origine de la Rive-Sud de Montréal. La paroisse fut érigée en 1739.  Elle portait le nom de Pointe-Olivier.  En 1809, la paroisse sera placée sous le patronage de Saint-Mathias, apôtre. La communauté chrétienne, dont le pasteur est le Père Julien de Lafontaine, o.m.i., est très dynamique et très vivante.  Une attention particulière est donnée à la « famille traditionnelle ou moderne » qui compose la communauté. Car, il faut bien le reconnaître, ce sont des familles inspirantes par leur témoignage de foi qui ont été les piliers de la fondation et de l’existence de ce noyau communautaire qui continuera à se développer avec les familles actuelles et de de demain.

Soulignons que la communauté de Saint-Mathias s’est mobilisée dans un plan quinquennal de restauration de l’église qui s’est complété en 2020.  Ce projet de restauration a nécessité une recherche approfondie des techniques ancestrales et artisanales d’antan.

Les travaux ont été effectués dans le respect des bonnes pratiques avec l’utilisation de matériaux et techniques respectueuses à celles d’origine et avec la collaboration des responsables du patrimoine du ministère de la Culture du Québec. Tout au long du projet le principe général de réversibilité des interventions a été suivi.

1739

- Le 24 février, fondation de la paroisse. - 23 novembre, Bénédiction de la chapelle de la Pointe-Olivier. - 24 novembre, Ouverture de la chapelle au culte. - 30 novembre, Première sépulture. - 8 décembre, Première naissance. Il n'existe aucun document relatif à la construction de la chapelle de bois de la Pointe-Olivier, mais il est permis de croire que la satisfaction devait être à son comble chez les nouveaux paroissiens car dès le 24 novembre 1739, l'humble temple était ouvert au culte.

1773

La petite chapelle érigée en 1739, exposée aux intempéries et à la crue des eaux de la rivière était menacée de ruine et jugée peu convenable à la dignité du culte. Lors de la visite pastorale de juillet 1772, l'évêque de Québec avait accordé la permission de bâtir un presbytère-chapelle. Dans le cours des années 1772-1773 une bâtisse en pierres de deux étages fut construite en face de l'église. 

1784

Malgré ses quarante-trois ans d'existence la paroisse doit s'accommoder d'une chapelle beaucoup trop petite pour ses besoins; la nécessité de construire une église en pierre devient de plus en plus évidente. Les franc-tenanciers sont convoqués à une réunion dans la salle du presbytère le dimanche 6 juin 1782, afin de procéder à l'élection de trois syndics pour la construction d'une église. Après une année de préparatifs, les travaux de construction débutèrent à l'automne de 1783 avec l'excavation du sol. Les maçons se mirent à l'œuvre au printemps suivant et , le jeudi 15 juillet 1784 avait lieu la bénédiction de la pierre angulaire.    

1788

13 novembre 1888, fin de la construction et bénédiction de l'église.

1799

Construction du second presbytère.          

1809

2 juillet : La paroisse portera officiellement le nom de Saint-Mathias

1818

1818-1819 : réalisation des travaux prévus : enduits extérieurs, sacristie, rond-point, clocher à deux lanternes, enclos entourant le cimetière, et fort probablement la façade avec ses deux portes latérales.

1830

Érection canonique de la paroisse de Saint-Mathias. Quoique presque centenaire, la paroisse Saint-Mathias était toujours à l'état de mission. Le 3 juin 1830, une requête signée par 175 tenanciers est présentée à monseigneur Panet, évêque de Québec. La requête fait état de la demande spécifique de l'érection de la paroisse , sous le vocable de Saint-Mathias. Le 19 novembre 1830 l'évêque donnait son décret d'érection en titre, de cure et de paroisse sous l'invocation officielle de Saint-Mathias, apôtre, dont la fête se célèbre le 24 février. Le territoire se composait de 220 terres de 3 par 30 arpents et de 48 emplacements.

1852

Érection du diocèse de Saint-Hyacinthe. Saint-Mathias fera partie de ce diocèse . Avant 1836, la paroisse faisait partie du diocèse de Québec; après 1836, elle appartiendra au diocèse de Montréal jusqu'en 1852.

1894

Construction du troisième presbytère. Le bâtiment sera en pierre des champs

1910

Installation de remises pour mettre chevaux et voitures à l'abri. Vente de ces bâtiments en 1955

1916

Messe de Noël sous l'éclairage électrique

1925

Bénédiction des orgues Casavant

1939

Le 9 juillet l'abbé Philémon Darche célèbre la messe du deuxième centenaire de Saint-Mathias

1945

Construction du quatrième et dernier presbytère.

1953

Restauration de l'intérieur de l'église par la Commission des monuments historiques du Québec.

1969

Don du chemin de croix actuel par monsieur Adrien Poissant à l'église de Saint-Mathias

2020

Restauration du toit de l'église actuelle par la Commission des monuments historiques du Québec.

2020

L'église de Saint-Mathias est lauréat du prix du public des prix d'excellence du Conseil du Patrimoine religieux du Québec.