Table interreligieuse de concertation du Québec
Modérateur : Mgr Pierre Murray, C.S.S
Courriel : aecq@evequescatholiques.quebec
3331, rue Sherbrooke Est, Montréal (Qc), H1W 1C5

COMMUNIQUÉ
pour diffusion immédiate

DÉCLARATION DE SOLIDARITÉ
DE LA TABLE INTERRELIGIEUSE DE CONCERTATION DU QUÉBEC
À L’OCCASION DE LA QUATRIÈME COMMÉMORATION DE L’ATTENTAT
DE LA GRANDE MOSQUÉE DE QUÉBEC

Vendredi 29 janvier 2021 – Le 29 janvier 2017, la communauté musulmane de Québec a été
victime d’une attaque délibérée de violence haineuse qui a entraîné la mort de six personnes et
en a blessé une vingtaine d’autres. Encore aujourd’hui, des centaines de gens vivent avec les
séquelles du traumatisme infligé ce soir-là au Centre culturel islamique de Québec.
Quatre ans plus tard, nous continuons à honorer la mémoire des innocentes victimes de cet
attentat. Ibrahima Barry, Mamadou Tanou Barry, Khaled Belkacemi, Abdelkrim Hassane,
Azzedine Soufiane et Aboubaker Thabti étaient nos concitoyens. Ils ont été la cible d’une violente
attaque en raison de la religion qu’ils pratiquaient paisiblement.
Malheureusement, la fréquence des crimes à caractère haineux continue d’augmenter, y compris
au Québec. Beaucoup de ces actes criminels visent des minorités religieuses vivant parmi nous,
notamment des musulmans et des juifs. En tant que personnes représentant une diversité de
groupes religieux présents au Québec, nous croyons que lorsque l’une de nos communautés de
foi est attaquée, nous sommes toutes et tous attaqués, et que toute notre société s’en trouve
diminuée.
En décembre dernier, un mémorial permanent à la mémoire des victimes de l’attentat de la
Grande Mosquée de Québec a été inauguré, sur lequel ont été inscrits les mots du poète Khalil
Gibran : « Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit. » Après avoir vécu la
profonde noirceur de la nuit du 29 janvier 2017, nous pouvons déjà entrevoir l’aube d’un
nouveau chapitre de notre vie commune, dans lequel les étrangers deviennent des amis, la
suspicion cède sa place à la compréhension, et la haine est surpassée par l’amour.
Nous avons choisi d’honorer le souvenir des victimes de l’attentat de la Grande Mosquée en
réitérant notre engagement à contribuer au vivre ensemble de notre société. Nous appelons tous
nos compatriotes Québécoises et Québécois à combattre les préjugés et la discrimination et à
promouvoir l’ouverture à l’autre, la solidarité et la paix.
– 30 –

Cette table interreligieuse de concertation regroupe des représentants de l’Église catholique, de l’Église
Unie, de l’Église anglicane, des Églises baptistes évangéliques, de l’Église arménienne, de différentes
traditions juives, de différentes mosquées, et du Centre canadien d’œcuménisme qui œuvre dans le dialogue
entre les églises et dans le dialogue interreligieux.