L’Église en marche

 

L’Église en marche

1 août 2021

RÉSEAU MONDIAL DE PRIÈRE DU PAPE

Intention du mois d’aout 2021

Prions pour l’Église, afin qu’elle reçoive du Saint-Esprit
la grâce et la force de se réformer à la lumière de l’Évangile.

Texte de la vidéo :
«
La vocation propre de l’Église est d’évangéliser, ce qui ne signifie pas dire faire du prosélytisme. La vocation de l’Église, plus encore son identité, c’est d’évangéliser.

Nous ne pourrons réformer l’Église qu’à partir d’un discernement de la volonté de Dieu dans notre vie quotidienne. Qu’à partir d’une transformation, guidés par l’Esprit Saint. Cette transformation passe par une réforme personnelle. Laissons l’Esprit Saint, don de Dieu dans nos cœurs, nous rappeler l’enseignement de Jésus pour le mettre en pratique.

La réforme de l’Église commence par nous-mêmes. Sans idées préconçues, sans préjugés idéologiques, sans raideur, mais en avançant à partir d’une expérience spirituelle, une expérience de prière, de charité, de service.

J’imagine un choix encore plus missionnaire, capable d’aller à la rencontre de l’autre sans prosélytisme et de transformer toute sa structure pour l’évangélisation du monde actuel.

Rappelons-nous que l’Église a toujours eu des difficultés, des crises, justement parce qu’elle est vivante. Les êtres vivants passent par des crises. Seuls les morts n’ont pas de crise.

Prions pour l’Église, afin qu’elle reçoive du Saint-Esprit la grâce et la force de se réformer à la lumière de l’Évangile

Pourquoi l’Église a-t-elle besoin de réforme?
Dans son Exhortation Apostolique Evangelii Gaudium, le pape François évoque la nécessité pour l’Église d’une réforme en profondeur.
26 – « L’Église au cours de son pèlerinage, est appelée par le Christ à cette réforme permanente dont elle a perpétuellement besoin en tant qu’institution humaine et terrestre. » Vatican II – Décret 6.
Il y a des structures ecclésiales qui peuvent arriver à favoriser un dynamisme évangélisateur ; également, les bonnes structures sont utiles quand une vie les anime, les soutient et les guide. Sans une vie nouvelle et un authentique esprit évangélique, sans “fidélité de l’Église à sa propre vocation”, toute nouvelle structure se corrompt en peu de temps.
27 – J’imagine un choix missionnaire capable de transformer toute chose, afin que les habitudes, les styles, les horaires, le langage et toute structure ecclésiale devienne un canal adéquat pour l’évangélisation du monde actuel, plus que pour l’auto-préservation. La réforme des structures, qui exige la conversion pastorale, ne peut se comprendre qu’en ce sens : faire en sorte qu’elles deviennent toutes plus missionnaires, que la pastorale ordinaire en toutes ses instances soit plus expansive et ouverte, qu’elle mette les agents pastoraux en constante attitude de “sortie” et favorise ainsi la réponse positive de tous ceux auxquels Jésus offre son amitié. Comme le disait Jean-Paul II aux évêques de l’Océanie, « tout renouvellement dans l’Église doit avoir pour but la mission, afin de ne pas tomber dans le risque d’une Église centrée sur elle-même ».